Les Laurentides !

Quoi de mieux qu’un bon bol de nature dans la campagne bien perdu du Québec !

Les Laurentides (numéro 15 sur la carte et autant d’habitants au m²), à l’ouest de Montréal (numéro 06 sur la carte), est une région très touristique l’hiver pour ses nombreuses stations de ski et l’été pour ses lacs, ses forêts … la nature quoi !

Première étape : Le parc « Sepaq » du Mont Tremblant.

Des lacs, des chutes d’eau, des forêts, des bibites (moustiques de marde), des loups (c’est très rare car il y en a que 35, mais on en a vu un ;-) ), des chipmunks (mieux connus sous le nom de Tic et Tac) et de la marche à pied.

Les parcs nationaux du Québec sont vraiment bien entretenus et permettent de se retrouver en pleine nature et dans le calme le plus total.

Après quatre heures de marche, nous penons la direction du gîte « L’été Indien » situé sur la commune de Brébeuf (pourquoi pas). La maison est superbe et grâce au jacuzzi nous avons pu nous détendre et bien récupérer pour bien repartir le lendemain matin.

Deuxième étape : Le village de Mont Tremblant.

Avec un bon et gros brunch dans le ventre, nous partons avec les conseilles de la propriétaire du gîte louer deux vélos. Sur la route et après avoir croisé une biche, nous visitons le village et de la station de ski de Mont Tremblant (la plus réputée du Québec) avant de rattraper « le p’tit train du nord » (piste cyclable de 200 km).

Super ballade! Et pour récupérer de nos efforts, rien de mieux qu’une petite Guiness et un bon burger ;-)

La pluie s’installe sur le village, mais c’est pas très grave car nous partons 120 km plus loin rejoindre notre tipi pour passer la nuit …

Troisième étape : Les hautes Laurentides.

Malgré le feu, la nuit fut plutôt fraiche dans le tipi (faut dire que cette année, la météo n’est pas géniale).

Direction le trou du cul du monde « Ferme Neuve » pour prendre un bon p’tit déj avant de partir faire une randonnée dans la forêt. Le sentier est vraiment sympa (malgré les bibites :-( ) et très spongieux (ça explique les bibites). Il nous mène vers un lac où un castor a fabriqué un énorme barrage (m’enfin pour une bête de cette taille, je trouve ça énorme !).

La ballade terminée, nous reprenons la voiture pour aller voir la chute Windigo avant de retourner dans noter tipi jouer aux indiens et déguster notre soupé au feu de bois.

Quatrième étape : Le retour

Ba oui, on est pas loin de Montréal mais y a quand même trois heures de route.

Visite (ou pas) de Mont Laurier mais en fait y a pas grand chose à voir. Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons à « Rivière Rouge » pour se balader dans un parc ornithologique et observer plein de sorte de piaf.


Agrandir le plan

Le WE de quatre jours est fini. Nous arrivons à Montréal sous un violent orage … on a vraiment un temps pourri cet été :-(

 

2 Réponse


  1. un week end pour vous tres depaysant ( marche, velo)
    rassurez vous: en FRANCE le soleil brille aussi par son absence

    a EDITH JLUC


  2. C’est du tipi de luxe, mais ça avait l’air sympa votre ballade ! Profiter tant que tout est pas encore recouvert de neige ;)

Laisser une réponse